Filière Pharmacie Hospitalière

Pour les néointernes PH choisissant l’interrégion sud le 24 septembre -> Nous vous contacterons dès le 25 septembre pour que vous fassiez vos choix par procuration avant le 28 septembre ! RESTEZ CONNECTÉS à votre boîte mail et n’hésitez pas à vous signaler à l’adresse vpph.amipbm@gmail.com 🙂

Procurations des 4 èmes années à envoyer le 2 octobre et pour les 3 èmes années le 3 octobre.

LA FILIÈRE

Le DES de pharmacie hospitalière offre une grande diversité de débouchés : PU-PH ou PH dans des PUI du secteur public (CHU, CH) ou privé (cliniques), dans les centres anti-cancéreux, dans les EHPAD, SSR, … Il permet également de devenir pharmacien dans l’industrie pharmaceutique (secteur réglementaire, qualité, essais cliniques, marketing, pharmacovigilance, …) ou dans les agences réglementaires (ANSM, HAS, ARS, …). 

Les 8 stages composant l’internat PH permettent à chaque interne de construire sa propre maquette et ses propres débouchés.

DES PH ancien régime (internes ayant pris leurs fonctions avant novembre 2019)

Le DES se déroule en 4 ans et se découpe en 2 niveaux de 2 ans chacun.

Le niveau II se décline en deux options :

  • Option pharmacie hospitalière – pratique et recherche (PH-PR)
  • Option pharmacie industrielle et biomédicale (PIBM)

L’option PH-PR

Celle-ci se décompose en « P » = pratique et « R » = recherche.

C’est une formation polyvalente et complète dans toutes les disciplines majeures de la pharmacie hospitalière, pour les internes souhaitant s’orienter vers une carrière hospitalière. Elle permet également de favoriser les carrières hospitalo-universitaires avec des aménagements du temps de travail possibles pour valider un M2 et/ou commencer sa thèse d’Université pendant l’internat.

Les agréments obligatoires à valider sont :

  • Pharmacie Clinique et dispensation : cet agrément concerne la plupart des stages liés au médicament. Ces stages sont l’occasion de se former à la pharmacie clinique : validation des ordonnances, conciliation médicamenteuse, éducation thérapeutique, conseil à la prescription, validation et dispensation des molécules onéreuses, des médicaments dérivés du sang, des molécules sous ATU, … 
  • Préparation et contrôle : on y retrouve notamment les stages dans les unités de reconstitution des cytotoxiques et dans les préparatoires.
  • Dispositifs médicaux et stérilisation : ces stages abordent la gestion des dispositifs médicaux au sein d’une structure hospitalière, spécialité très peu enseignée à la faculté. Ces stages sont souvent l’occasion pour les internes de se rendre au bloc opératoire et d’assister à l’essai du matériel par les chirurgiens. Cet agrément comporte également les stages en stérilisation.
  • Economie de la santé et vigilances : on y trouve des stages très divers tels que la pharmacovigilance et différentes vigilances, la qualité, les achats, la médicoéconomie, les essais cliniques, etc…

L’option PIBM : Voir la section « stages industriels »

DES de Pharmacie Hospitalière : nouveau régime (à partir de novembre 2019)

Désormais la filière se décompose en 3 options différentes dites « options précoces » :

PHG : Pharmacie Hospitalière Générale, correspond à l’ancienne option PH-PR et permet d’exercer dans des PUI.

DSPS : Développement et Sécurisation des Produits de Santé, correspond à l’ancienne option PIBM. Voir section « stages industriels ».

RPH : Radiopharmacie, permet d’avoir le diplôme de radiopharmacien. Il gère, approvisionne, détient et sécurise le circuit des médicaments radiopharmaceutiques (préparation, contrôle qualité, dispensation, traçabilité, information auprès du personnel de l’établissement, etc…). Débouchés : établissements de santé, industries, organismes de contrôle (ASN, IRSN, ARS, …).

Ce nouveau DES PH se déroule en 4 ans pour les options PHG et DSPS et 5 ans pour l’option RPH.

Il est divisé en 3 phases :

  • Phase socle : 2 ans durant laquelle l’interne doit valider les 3 agréments obligatoires (et les UE correspondantes) et effectuer un stage dit libre.
    • Pharmacie Clinique – Prise en charge thérapeutique du patient
    • Technologies pharmaceutiques hospitalières – Contrôles
    • Dispositifs médicaux, Stérilisation, Hygiène hospitalière
    • Stage libre
    • A la fin de cette phase, l’interne doit établir un contrat de formation et choisir son option précoce. Cette phase est identique pour tous les internes quel que soit leur projet futur.
  • Phase d’approfondissement : 1 an pour l’option PHG et DSPS, 2 ans pour l’option RPH, à la fin de la phase d’approfondissement l’interne doit soutenir sa thèse.
  • Phase de consolidation : 1 an. L’interne y acquiert le statut de docteur junior et doit réaliser son mémoire de DES.

LE DES PH À MARSEILLE

À Marseille, des terrains de stage sont réservés aux internes en R3C, qui ne sont pas accessibles pour les anciennes réformes et les UE, en lien direct avec l’agrément du stage choisi, ont lieu tous les semestres. À noter, les UE ont été totalement réformées avec l’arrivée de la réforme.

L’inadéquation des postes est préservée (minimum 107% de stages ouverts) et les choix sont réalisés à distance via une procuration faite par l’interne à l’AMIPBM.

C’est une des interrégions avec les terrains de stages les plus VARIÉS :

  • 2 CHU à Nice et Marseille comprenant 6 sites différents (Timone, Nord, Conception et Sainte Marguerite pour Marseille ; Pasteur et L’Archet pour Nice) répartis en plus de 90 terrains stages : essais cliniques, oncopharmacie, rétrocession, Institut Hospitalo-Universitaire, préparatoires (stérile, non stérile, préparations de néonatologie, préparatoire central, laboratoire de contrôle, …), pharmacie clinique (ETP, conciliation, …), services avec patients détenus (UHSI, UHSA, Les Baumettes), service des achats (SCOP), Dispositifs Médicaux, 2 sites de stérilisation, …
  • Possibilité de réaliser une maquette radiopharmacie avec plusieurs lieux de stages agréés
  • Des périphéries multiples qui s’étendent de Arles à Nice, de Briançon à la Corse. Au cœur de la Provence, de la mer jusqu’à la montagne. Elles comprennent notamment 3 centres anti-cancéreux, 2 hôpitaux des armées et de nombreuses périphéries polyvalentes : 
    • Corse : CH Ajaccio, CH Bastia, CH Castelluccio
    • Alpes de Haute-Provence : CH Digne-les-Bains, CH Manosque
    • Hautes-Alpes : CH Briançon, Clinique Chant’Ours (Briançon), CH Gap
    • Alpes Maritimes : CH Cannes, Polyclinique Saint-Jean (Cagnes sur mer), Centre Lacassagne (CLCC Nice), CH de Grasse, Hôpital privé Arnault Tzanck (Mougins), CH Sainte Marie (Nice)
    • Bouche du Rhône : CH Aix en Provence, CH Montperrin Aix en Provence (psychiatrie), CH Arles, CH Aubagne, Clinique Casamance (Aubagne), CH Salon-de-Provence
    • Marseille : Institut Paoli-Calmettes (CLCC), Hôpital Edouard Toulouse (psychiatrie), Hôpital Européen, Hôpital d’Instruction des Armées Laveyran, Hôpital Saint-Joseph, Centre Gérontologique Départemental
    • Vaucluse : CH Apt, CH Avignon, Institut Sainte-Catherine (CLCC Avignon), CH Orange
    • Var : CH Draguignan, CH Hyères, CH Pierrefeu, CH Toulon, Hôpital d’Instruction des Armées Sainte Anne (Toulon)
  • Des stages variés hors hôpital : Centre Régional de Pharmacovigilance (CRPV), Centre Anti-Poison (CAP), Centre d’Évaluation et d’Information sur la Dépendance (CEIP), Agence Régionale de Santé (ARS), Observatoire des Médicaments des Dispositifs médicaux et Innovations Thérapeutiques (OMéDIT), Assurance Maladie (DRSM), …

contacts

Votre contact PH à l’association vpph.amipbm@gmail.com

Coordonnateur du DES PH Pr Patrice Vanelle : patrice.vanelle@univ-amu.fr